Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

AMF

L'AMF en bref...

 

 

L’Association Montessori de France, fondée en 1950, est une Association loi 1901 d’intérêt général affiliée à l’Association Montessori Internationale (AMI). Elle est indépendante de tout mouvement politique ou religieux.

Avec les centres de formation d’éducateurs agréés AMI (Institut Supérieur Maria Montessori et Centre de formation Montessori Francophonie) et la Fondation Montessori de France, l’AMF s’inscrit dans le mouvement Montessori international.

Missions de l’AMF

  • Œuvrer à la défense des droits de l’enfant en mettant en lumière les lois naturelles de son développement psychique et en assurant la protection de sa personne.
  • Promouvoir la philosophie initiée par Maria Montessori, favoriser l'éducation conçue comme une "aide à la vie" à travers l'accueil de l'enfant dans des environnements préparés respectant ses besoins fondamentaux, son rythme et permettant son développement harmonieux à chaque période de sa croissance.
  • Développer le mouvement Montessori, aider à la reconnaissance des établissements Montessori de France.

 

Actions de l’AMF

  • A travers la signature de la Charte des établissements Montessori de France élaborée par l’AMF et l’Institut Supérieur Maria Montessori fédérer ces établissements.
  • Soutenir les projets d’ouverture de nouveaux établissements.
  • Soutenir les écoles existantes et les éducateurs.
  • Organiser des congrès, colloques ou conférences, des journées d’études, des sessions de formation continue.
  • Développer des partenariats avec les acteurs de l’éducation, des groupes de recherche.
  • Communiquer avec ses adhérents.
  • Téléchargez le bulletin de présentation de l'AMF
  • Téléchargez les statuts de l'Association Montessori de France et son règlement intérieur

Histoire de l’Association Montessori de France…

Dès 1931, sous le haut patronage de Maria Montessori, est créée la première Association Montessori de France (AMF), ayant pour objet de faire connaître les principes de sa pédagogie.

Après une interruption due à la deuxième guerre mondiale, c’est en 1950 qu’un groupe de Montessoriennes, sous la présidence de Madame Georgette Bernard, fait renaître l’AMF.

Depuis cette date, l’AMF est affiliée à l’Association Montessori Internationale.

Quelques dates clés :

  • 1953 : organisation d’un congrès Montessori international.
  • 1957 : l’AMF commémore le 50ème anniversaire de la première école Montessori sous la présidence de Mario Montessori. C’est à cette occasion qu’un buste de Maria Montessori est inauguré dans une des salles de l’Ecole normale Supérieure, aujourd’hui toujours visible.
  • 1970 : à l’occasion du centenaire de la naissance de Maria Montessori l’AMF organise une manifestation à L’Institut pédagogique national et à l’Unesco
  • 2001 : l’AMF participe à l’organisation du Congrès Montessori international à Paris à l’UNESCO
  • 2005 : l’AMF organise un colloque pour son 55ème anniversaire sur le thème : « Quelle éducation pour quelle société ? »
  • 2007 : conjointement avec l’ISMM, l’AMF fête le Centenaire de la première école Montessori à la Sorbonne.

Aujourd’hui, l’AMF a pour objectif de réunir les personnes intéressées par les idées pédagogiques de Maria Montessori, de mieux faire connaître sa philosophie aux familles, aux professionnels de la santé et de l’éducation, de défendre les droits de l’enfant.

L’AMF fait sienne la phrase prononcée par Maria Montessori : "La grande mission sociale consistant à assurer à l’enfant justice, harmonie et amour, reste à accomplir. Cette tâche importante revient à l’éducation. C’est notre seule façon de bâtir un monde nouveau et de construire la paix."

L'AMF est la seule association française reconnue par l'Association Montessori Internationale.

 

Histoire du mouvement Montessori en France.

Pour comprendre l’histoire de ce mouvement dans notre pays, il est bon de se souvenir qu’en 1881 « l’asile » devient école maternelle sous l’influence de Pauline Kergomard qui accordait une grande importance à la formation des éducateurs. Comme Maria Montessori, elle avait comme principe de base la liberté de l’enfant.

A Paris, en 1913 Mme Pujol-Ségalas ouvre la 1ère école Montessori. Peu de temps après l’armistice, une américaine Mme Cromwell installe des classes Montessori pour des enfants de réfugiés et des orphelins de la guerre où des soldats blessés fabriquent du matériel sensoriel. Mme Cromwell offre alors du matériel didactique et un exemplaire de la Pédagogie Scientifique qu’elle a traduite en français aux écoles normales. La pédagogie Scientifique est le premier livre de Maria Montessori préfacé par Mr Paul Lapie, directeur de l’enseignement primaire en France

En 1921, Maria Montessori participe au premier Congrès International de l’Education Nouvelle. A cette époque l’intérêt pour la pédagogie Montessori prend de l’ampleur.

En 1930 un Congrès de ce mouvement et un cours Montessori se tiennent à Nice regroupant les adeptes de l’Education Nouvelle.

En 1931, Maria Montessori donne une conférence à la Sorbonne, à la suite de laquelle il lui est demandé un cours.

Pendant l’entre-deux guerres, des écoles Montessori ayant beaucoup compté dans l’histoire du mouvement en France ont été ouvertes : le Collège de la Jonchères dirigé par Mme Bernheim, l’Enfance heureuse dirigée par Mme Riedel, la Joyeuse école dirigée par Mme Niox-Château.

Pendant cette période, certains inspecteurs de l’Education Nationale, comme Mme Herbinière Lebert s’emploient à diffuser les idées de Maria Montessori.

C’est à cette époque que Maria Montessori estime le moment venu pour organiser en France un groupement bénévole ayant pour objectif de faire connaître les principes de son enseignement.

La deuxième guerre Mondiale entraîne la fermeture des écoles. Après la guerre Mme J.J Bernard et sa fille Mme Gillet relancent le mouvement Montessori et ouvrent une école, puis le premier Cours Montessori International en France en 1947. Grâce au centre de formation, des écoles ouvrent leurs portes dans la région parisienne, à Roubaix, Limoges, Roanne puis Rennes.

En 1948, le Gouvernement français désirant marquer son admiration à Maria Montessori lui octroie la légion d’honneur avec le grade d’officier. Léon Blum lui dira à cette occasion : « Vous m’avez appris ce qu’est la liberté. »

En 1951, un comité d’honneur est organisé. Plusieurs personnalités acceptent d’en faire partie dont le Ministre de l’Education Nationale, le Ministre des Affaires Etrangères, du Budget, le Recteur de l’Université, le Directeur de l’enseignement supérieur

En 1969 il y avait 25 écoles Montessori en France

Actuellement, en France, le nombre d’écoles adhérentes à l’AMF est d'environ 150.

 

 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus